Covid : Quel est l’impact du confinement sur les stations de ski ?

Le reconfinement décidé par le gouvernement plonge les stations de ski dans l’incertitude. S’il devait se terminer le 1er décembre, l’impact serait moindre. En revanche, une prolongation de la fermeture des stations de ski pourrait être fatale au secteur du tourisme hivernal.

Les stations de ski fragilisées par le premier confinement

Alors que le reconfinement a débuté le 29 octobre, 350 stations de ski en France retiennent leur souffle. Les professionnels redoutent un scénario similaire au premier confinement. En effet, l’impact économique sur les stations de ski fermées avait été terrible. Le secteur a subi une baisse de fréquentation de 20 % sur l’ensemble de l’année 2020. Ce qui représente entre 1.5 et 2 milliards d’euros de perte.

Chaque année, les domaines skiables emploient 18 000 salariés et plus de 120 000 saisonniers. Rien qu’en Savoie et Haute-Savoie, le ski rapporte 5.8 milliards d’euros. L’enjeu est donc important, voire vital pour l’économie locale.

Les professionnels ont élaboré, depuis la saison estivale, un protocole sanitaire draconien. Toute activité dans les lieux publics (hors ski) se déroule dans le respect des gestes barrière et du port du masque. Autre piste étudiée : effectuer des tests antigéniques plutôt que PCR. Cela permettrait de mieux isoler les malades et de ralentir la chaîne de contamination. Mais les stations de ski sont confrontées à un problème d’organisation à l’échelle nationale. Aujourd’hui, même les grandes villes ont du mal à doter leurs centres de tests antigéniques.

Un reconfinement au meilleur moment ?

Pour le moment, le reconfinement n’a pas d’effet néfaste pour les stations de ski fermées. Seul deux d’entre elles, ouvertes pour les vacances de la Toussaint, ont clôturé un jour en avance.

Cependant, les stations qui prévoyaient de débuter leur saison d’hiver à la fin novembre seront plus impactées. C’est à partir du 19 décembre que l’ensemble des domaines doivent ouvrir. Soit théoriquement trois semaines après la fin du second confinement. En l’état actuel des choses, celui-ci pourrait finalement s’avérer… bénéfique.

En effet, si la situation sanitaire parvient à se stabiliser avant Noël, le mois de février, cœur de la saison, sera épargné. Seul bémol, le confinement porte un coup d’arrêt sur les réservations : elles sont en baisse de 28 % par rapport à 2019. Reste à espérer que les futurs vacanciers souhaitent attendre le dernier moment pour se décider.

Du côté de la Suisse, qui partage de nombreux domaines transfrontaliers, les mesures sont, à l’heure actuelle, similaires. Un confinement partiel est en cours jusqu’au 29 novembre, et l’accès aux stations de ski suisses est règlementé.

covid station de ski 2021
Les stations de ski seront-elles ouvertes en 2021 ?

Les doutes sur l’ouverture des stations en décembre

Malgré tout, la tendance actuelle n’est pas optimiste : les experts scientifiques doutent de l’efficacité d’un confinement limité à quatre semaines. De plus, Savoie et Haute-Savoie figurent parmi les départements les plus touchés par la seconde vague. Quid des restrictions après un déconfinement le 1er décembre ? Les Français pourront-ils se déplacer ?

Si les stations de ski n’ouvrent pas du mois de décembre, l’impact sera significatif. La période avant les vacances de Noël représentait 13 % de la fréquentation en 2018-2019. Les vacances de Noël, 12 %. Potentiellement, c’est plus d’un quart de la saison qui part en fumée…

station de ski fermée station de ski fermée station de ski station de ski station de ski suisse station de ski france fermeture station de ski

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *