Le Splitboard : Découvrez la randonnée en snowboard

Qu’est-ce que le splitboard ?

Vous avez toujours rêvé de faire du ski de randonnée, de gravir les pentes à pied puis de les dévaler en glissant mais problème, vous êtes snowboardeur ? Vous serez content d’apprendre l’existence du splitboard (nos amis suisses disent “la” splitboard). Le concept est très simple : prenez un snowboard, tranchez-le en deux dans le sens de la longueur et vous obtenez ? Eh oui, des skis ! Ajoutez des attaches qui permettent de réunir les deux parties et d’obtenir à nouveau un snowboard et vous voilà avec l’arme ultime pour le backcountry : le splitboard. Des fabricants venus du monde du ski, comme Plum Splitboard, aux grandes marques de snowboard (vous trouverez des splitboards Jones ou Burton), il est aujourd’hui assez aisé de dénicher une planche et de découvrir le splitboard !

Choisir son matériel : acheter un pack splitboard ou un splitboard d’occasion ?

Un splitboard nécessite du matériel un peu plus complexe que le ski ou le snowboard. Il vous faut une planche, évidemment, mais aussi des fixations de splitboard ou en tout cas compatibles, des crampons ou “couteaux” et des peaux de phoque pour l’adhésion à la montée et des bâtons, là aussi pour la monter. Si vous n’êtes pas déjà adepte des randonnées à ski, vous ne possédez sûrement pas tout ça. Heureusement, beaucoup de marques et de loueurs proposent leur matériel sous la forme d’un pack splitboard comprenant tous ces éléments. Deuxième solution : acheter un splitboard en occasion. Vous aurez alors souvent la planche plus les fixations d’un seul coup, et même si vous êtes chanceux, tout le reste de l”équipement.

Il existe une troisième solution, plus radicale que l’achat d’occasion ou le pack splitboard : fabriquer son splitboard soi-même ! Un splitboard reste en effet assez cher à l’achat, alors si vous vous sentez d’humeur à bricoler, il vous faudra une planche de snowboard, un kit fixation (de chez Karakoram ou Voilé par exemple), une scie, une bonne dose de sang-froid au moment où vous découperez votre planche et… Voilà !

Enfin, pour choisir la taille de votre splitboard, faites comme pour votre planche de snowboard habituelle : environ vingt centimètres en-dessous de votre taille. Si vous avez un doute, n’hésitez pas à prendre un peu plus court que d’habitude. Un splitboard pèse lourd et quelques centimètres en moins contribueront à l’alléger… Vous le sentirez à la montée !

Première randonnée en splitboards

Vous êtes maintenant équipé. En plus de votre Plum splitboard ou de votre splitboard Jones tout neuf, vous avez les peaux de phoque, les couteaux, les bâtons, les fixations, sans oublier le gros sac à dos pour tout ranger quand vous serez là-haut. Bref, vous êtes prêt pour votre premier ride backcountry en splitboard ! Profitez-en bien, mais n’oubliez pas que le splitboard est avant tout du ski de randonnée et que les mêmes consignes de sécurité s’appliquent : ne partez pas seul, emportez une DVA, une sonde et une pelle, vérifiez bien les conditions météo et n’hésitez pas à faire demi-tour si quelque chose cloche. Un dernier détail : entraînez-vous à démonter et remonter votre matériel plusieurs fois chez vous, histoire de ne pas paniquer une fois en haut ! Bon ride !

Une réflexion sur “Le Splitboard : Découvrez la randonnée en snowboard

  • 16 juin 2020 à 13h38
    Permalien

    Une belle alternative pour les snowboarders qui souhaitent faire du Freeride !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *