Les sports en i

Les snowboardeurs sont habitués à ce que le nom de leur sport soit maltraité : selon qui vous parle, de votre mémé au responsable du télésiège, vous avez dû entendre que vous faisiez du surf, de la planche à neige, voire même de la taloche ou du skate ?! Le snowboard est pourtant un sport relativement démocratisé maintenant, alors pensez à celles et ceux qui pratiquent des sports insolites ou méconnus… comme par exemple ces sports en i ! Focus sur ces disciplines sont malgré tout de très bons accompagnements aux sports de montagne.

L’ice cross

Ice Cross

L’ice cross, popularisé par le circuit RedBull Crashed Ice, est une version extrême de la course en patins à glace. Le principe est le même que le boardercross des skieurs et des snowboardeurs mais… en patins à glace ! Quatre riders s’alignent au départ et se poursuivent le long d’un circuit en descente, qui comporte des bosses, des sauts et des virages relevés et autres obstacles. Réservés aux très bons patineurs (on trouve beaucoup de hockeyeurs parmi les compétiteurs), ce sport en i est toutefois un spectacle hors norme même lorsqu’on est n’est pas directement sur la piste mais derrière les barrières.

L’intercrosse

Intercross

À ne pas confondre avec le précédent, l’intercrosse est un sport de la famille du lacrosse. Créé en France, l’intercrosse ressemble beaucoup à son cousin canadien : c’est un sport en i qui se joue avec une crosse munie d’un panier en plastique à son extrémité, qui sert à capter la balle, la renvoyer et au bout du compte, à marquer des buts. La grosse différence avec le lacrosse est l’absence de contact : là où les joueurs de lacrosse se rentrent dedans comme des hockeyeurs, les joueurs d’intercrosse n’ont pas le droit de se toucher. C’est d’ailleurs un sport mixte !

L’indiaca

indiaca

Comme le lacrosse, l’indiaca est un sport inspiré des pratiques des autochtones du continent américain… mais beaucoup plus au sud cette fois, puisqu’il vient du Brésil ! L’indiaca, aussi appelé pétéca dans son pays d’origine, fait parti des sports en i. Il est un mélange de volley-ball et de badminton. Deux équipes s’affrontent sur un terrain séparé par un filet et s’échangent, non pas un ballon mais une sorte de gros volant de badminton, la pétéca dont le sport tire son nom. Comme au volley, les joueurs ont le droit de se faire des passes pour construire une action avant de la renvoyer de l’autre côté du filet. Le point est marqué lorsque l’équipe adverse ne parvient pas à empêcher la pétéca de toucher le sol de son côté.

L’iaidō

iaido

Cet art martial japonais consiste à dégainer son sabre et frapper. C’est tout ? Oui, mais ça n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît. Comme tous les arts martiaux, l’iaidō a pour ambition d’atteindre la perfection : le mouvement doit être le plus fluide, le plus efficace et le plus élégant possible. Bâti sur une philosophie très proche du zen, l’iaidō a aussi une déclinaison plus offensive et plus tournée vers le combat : l’iaijutsu.

L’Ironman

ironman

L’Ironman est une version extrême du triathlon. Les trois sports restent les mêmes (course à pied, natation, course à vélo) mais les distances changent considérablement. Le triathlon consiste en 1500 mètres de natation, 40 km de vélo et 10 km de course à pied. Les participants d’un Ironman parcourent 3,8 km à la nage, 180 km à vélo et rien de moins qu’un marathon complet, soit 42,195 km) !

Voici donc une liste non exhaustive de sports qui commencent par la lettre i. Toutes ces pratiques, tout comme les bienfaits de la montagne, vous permettrons de garder une forme physique exemplaire et un mental d’acier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *