Quelle pression de pneus pour le VTT ?

La pression des pneus est souvent au cœur des conversation sur une sortie VTT : “t’as mis combien derrière toi ? Et devant ? Ah ouais…”. Et pour cause : un pneu trop gonflé et vous allez rebondir sur la moindre irrégularité de terrain, perdre en adhérence (et aussi bien le sentir dans les bras !). Un pneu sous-gonflé aura au moins l’avantage d’être confortable, mais vous perdrez en efficacité et surtout en sensation de pilotage. Pire, un pneu sous-gonflé a aussi plus de chance de crever par pincement. Ces discussions du dimanche sont intéressantes mais ne perdez pas de vue que la pression des pneus en VTT est toujours du sur-mesure : type de pneu, caractéristiques de la carcasse, largeur de la jante mais aussi poids du rider, type de terrain et style de pilotage entrent en jeu. Petit exposé de ces différents paramètres et comment les gérer pour ajuster au mieux la pression de vos pneus VTT !

Pression pneu VTT : le type de pneu

Montage du pneu

Les pneus montés avec une chambre à air (les plus classiques) sont soumis à un risque de crevaison plus élevé que les pneus “tubeless”, sans chambre à air, du fait du potentiel pincement de la chambre à air entre la jante et le sol. Si vous roulez avec des pneus classiques, il vous faudra donc les gonfler un peu plus que des tubeless (environ +0,5 bars, soit 7 ou 8 PSI).

Caractéristiques du pneu

La carcasse de votre pneu est aussi à considérer : plus elle est rigide, solide, plus vous pouvez vous permettre de dégonfler un peu pour gagner en adhérence. Évidemment, une carcasse faite pour le DH, par exemple, est lourde mais extrêmement résistante, donc c’est un choix à faire, mais attention à ne pas sacrifier votre descente pour 100 grammes de moins.

Enfin, la taille de votre pneu (diamètre et section) comptent aussi. En toute logique, plus le pneu est “grand”, plus la surface de contact avec le sol est large, ce qui augmente la résistance globale du pneu. Un pneu en 27,5” au lieu de 26” tolérera une pression inférieure et vous gagnerez en contrôle.

pneus vtt pression

Le terrain et les conditions

Vous devez absolument prendre en compte les particularités du terrain et les conditions météo pour ajuster la pression de vos pneus VTT. Un terrain plein de caillasses nécessitera une pression supérieure, alors qu’une piste très lisse vous permet de dégonfler légèrement, sans prendre de risque. Dans le même temps, pour rester en contrôle sur un terrain rocailleux, il peut être judicieux de dégonfler un peu afin de garder un maximum d’adhérence. Ajuster la pression de vos pneus VTT en fonction du terrain est donc un jeu assez subtil. En terrain inconnu, commencez à votre pression maximale, pour ne pas prendre de risque, et dégonflez progressivement en fonction des circonstances.

Le pilote

Enfin, souvenez-vous que la pression de vos pneus doit être ajustée en fonction de votre poids. Entre un rider de 100 kg et un autre de 50 kg, on observe des différences de près de 0,5 bars à haut niveau ! Idem si vous partez chargé, avec un gros sac à dos pour une journée de randonnée par exemple.

Vous en savez plus sur comment gonfler vos pneus en VTT ! Vous pouvez désormais foncer vers les Bike parks de France ou vos terrains préférés. Souvenez-vous que les indications des constructeurs sont souvent un bon point de départ et que vous pourrez ensuite ajuster en fonction de tous les paramètres ci-dessus. Dernier point : le pneu arrière est toujours un peu plus gonflé que le pneu avant, car il supporte l’essentiel de votre poids. Bon ride !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *